Les programmes de don de livre en Afrique : le temps venu pour une réévaluation ? Deux perspectives (Première partie)

apbf


« African Poetry Book Fund » (Crédits : Adejoke Tugbiyele, Imo Nse Imeh, and Victor Ehikhamenor. 2016. Certains droits réservés

Première partie : « le don de livre en Afrique de langue anglaise »

Hans M. Zell

 


Le mot de l’éditrice :

C’est une très grande joie que de publier ce numéro d’African Research & Documentation (ARD). La Scolma est très reconnaissante à l’égard d’Hans Zell et de Raphaël Thierry pour avoir choisi de publier dans nos pages la totalité de leur étude consacrée aux programmes de don de livre en Afrique.

Comme l’affirment les auteurs, « le temps est venu pour une réévaluation » et nous espérons en cela que le débat qui suivra trouvera sa place dans les pages d’ARD, de même que sur internet. Je voudrai ici solliciter réactions et retours sur cette étude importante aussi bien que provocatrice en certains points. Les retours des bibliothèques destinataires seront particulièrement les bienvenus.

Terry Barringer, Editrice, African Research & Documentation, Email : TABarringe@aol.com

 


Résumé :

L’aide au livre est un sujet complexe, problématique et souvent controversé. Les réflexions et les recherches dédiées aux programmes de don de livre en Afrique sont cependant étonnamment rares.  On trouve par exemple un nombre très réduit d’articles ou d’analyses réalisés par des bibliothécaires africains ou autres professionnels qui ont bénéficié ou ont été impliqués dans des opérations de don ou d’acheminement d’ouvrages. Les sites internet des nombreuses organisations caritatives impliquées présentent pour leur part des rapports valorisant et justifiant leurs activités, et des évaluations indépendantes dédiées aux différents aspects du don de livre qui soient publiquement accessibles sont malheureusement rares. On trouve en effet seulement quelques exemples d’études ayant évalué différents aspects du don de livre en termes de besoins. Il me semble qu’il est alors grand temps d’étudier plus largement les programmes de don de livre.

Des appels pour de nouvelles formes de don de livre ont récemment exprimé le besoin d’une « charte sur le don de livre », mais des initiatives d’amélioration de l’efficacité des programmes de don se font néanmoins toujours attendre. On peut de même se demander si les recommandations pour de meilleures pratiques de don sont réellement entendues et appliquées par les innombrables organismes de don. D’ailleurs, ces recommandations ont-elles réellement une chance d’être appliquées sur le plan pratique ? De nombreuses organisations impliquées dans le don de livre admettent en effet elles-mêmes qu’elles désherbent ou recyclent des ressources inappropriées avant de les acheminer vers leurs destinataires. Et lorsque l’on constate la continuation de nombreux exemples de donations inappropriées, on peut alors logiquement se demander si les codes de conduite et autres chartes sont réellement efficaces sur le terrain. N’y a-t-il pas en fait et surtout besoin d’encadrement et d’évaluation des opérations de don de livre ?

Cette étude se donne ainsi pour objectif d’éclairer d’avantage les pratiques actuelles de don de livre, ainsi que de proposer un panorama du secteur à travers un aperçu du travail des principales organisations impliquées dans le don de livre dans la partie anglophone d’Afrique subsaharienne. Il s’agit pour moi de décrire les différentes approches et les stratégies des organisations en question, leur philosophie du don, leurs politiques de sélection des ouvrages, leurs méthodes d’acheminement et de distribution locale, les quantités de livres qui sont acheminés chaque année, de même que leurs modes d’encadrement et d’évaluation.

 

Les profils de 12 des principales organisations de don de livre travaillant à partir du Royaume Uni, des Pays Bas, des États Unis et d’Afrique du Sud sont ici analysés (des organisations de Belgique et de France qui opèrent dans les pays africains francophones sont également analysées par Raphaël Thierry dans la seconde partie de cette étude). Un certain nombre de projets de micro-donations et d’appui aux bibliothèques sont également étudiés dans cette étude, de même que de nouvelles sortes de donations numériques, développées sous la forme de services de lecture numérique disponibles sur des liseuses.

À travers cet article, j’espère offrir un regard nuancé en présentant aussi bien une variété de points de vue sur les aspects positifs que sur les conséquences potentiellement négatives du don de livre. Dans mon analyse j’entends en particulier réfléchir à la manière dont peut être intégrée la très vaste production d’ouvrages africains dans les pratiques actuelles de don. Dans le cadre de l’examen des récentes réflexions sur le sujet, j’examine le traditionnel débat entre les partisans du don de livre et ceux qui le désapprouvent sous ses différentes formes : ces derniers affirment ainsi que, dans la plupart des cas, le don de répond pas aux besoins des destinataires dans les pays cibles et qu’il a un impact négatif sur les industries locales du livre, et plus largement le marché du livre. Cet article pose alors la question de la nécessité des programmes de don de livre à grande échelle aujourd’hui, après que des millions d’ouvrages aient pourtant été jusqu’à présent acheminés dans les bibliothèques africaines. Ce problème se pose de manière particulièrement sensible lorsque l’on constate que des bibliothèques africaines souvent en déficit de moyens demeurent – en l’absence de soutiens étatiques – dépendantes des programmes de don de livre et autres assistances extérieures. Un chapitre de conclusion vient enfin synthétiser les observations de cette étude et émettre un certain nombre de recommandations, en particulier dans le cadre de la prise en compte des ouvrages africains dans les programmes de don de livre. Sont également inclus dans en annexes : les profils des principales organisations de don de livre, un répertoire Web d’organismes du monde entier soutenant la documentation en Afrique et, enfin, une sélection bibliographique d’articles et de réflexions sur les programmes de don de livre.

 

Hans Zell Publishing, Lochcarron, Wester Ross, Scotland
Email : hanszell@hanszell.co.uk
http://www.hanszell.co.uk/

Résumé en version anglaise disponible [ici]


Versions de travail disponibles sur Academia.edu :

Partie 1 par Hans Zell : « Book Donation Programmes in English-speaking Africa » :
[https://www.academia.edu/13165497/Book_Donation_Programmes_for_Africa_Time_for_a_Reappraisal_Part_I]

Partie 2 par Raphaël Thierry : « le don de livre, mais à quel prix, et en échange de quoi ? (un panorama du don de livre en Afrique francophone) » :
[https://www.academia.edu/13166294/Le_don_de_livre_mais_%C3%A0_quel_prix_et_en_%C3%A9change_de_quoi_Book_donation_programmes_for_Africa_part_2_]


À paraitre dans African Research & Documentation, Journal of SCOLMA (the UK Libraries and Archives Group on Africa), no. 127 (2015) [Forthcoming 2017] http://scolma.org/category/ard/

 

Laisser un commentaire