À la Une
Le Nord passe à côté de dizaines de milliers d’ouvrages publiés en Afrique

Entretien d’Anne Bocandé avec Raphaël Thierry pour le site Africutures.com

« Algiers book festival marks independence anniversary » (Crédits : Magharebia, 2012. Certains droits réservés)
Anne Bocandé : “Il n’y pas une édition de littérature africaine mais différents espaces d’édition correspondant à des champs et à des marchés plus ou moins étendus” écrivez-vous dans l’ouvrage Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraires. Comment expliquez-vous tout d’abord l’absence relative de documentation sur ces espaces éditoriaux ?
Raphaël Thierry : Je vous remercie pour cette question. Vous avez raison de souligner l’aspect « relatif …

 
Dans la presse...

Lecture

L'ouvrage d'Hans Zell Publishing, Books & Readings in Sub-Saharan Africa (PBRSSA) représente sans aucun doute l'outil documentaire le plus complet, que ce soit au niveau de la quantité d'informations concernant les éditeurs et structures du livre en Afrique ou encore de la fréquence des mises à jour de la version électronique de l'ouvrage.
(...)

Lire la suite »

À la Une, entretiens »

[28 jan 2016 | Pas de commentaires]

Entretien d’Anne Bocandé avec Raphaël Thierry pour le site Africutures.com

« Algiers book festival marks independence anniversary » (Crédits : Magharebia, 2012. Certains droits réservés)
Anne Bocandé : “Il n’y pas une édition de littérature africaine mais différents espaces d’édition correspondant à des champs et à des marchés plus ou moins étendus” écrivez-vous dans l’ouvrage Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraires. Comment expliquez-vous tout d’abord l’absence relative de documentation sur ces espaces éditoriaux ?
Raphaël Thierry : Je vous remercie pour cette question. Vous avez raison de souligner l’aspect « relatif …

À la Une, Tous les articles »

[25 nov 2015 | Pas de commentaires]

Le marché du livre africain et ses dynamiques littéraires. Le cas du Cameroun
Raphaël Thierry
Fruit d’une recherche de terrain méthodiquement conduite, le travail de Raphaël Thierry analyse une somme impressionnante de données, ce qui lui confère une incontestable dimension documentaire. […] Étude holistique d’un objet manifestement ardu, Le Marché du livre africain représente, au bout du compte, une contribution de tout premier ordre à la connaissance et la compréhension des logiques qui sont à l’oeuvre dans le marché éditorial africain contemporain. Par les informations rassemblées, par les analyses amorcées ou même …

Cameroun, Tous les articles »

[8 oct 2015 | Pas de commentaires]

« Yaoundé » (crédits : Ludwig Tröller, certains droits réservés)
[…] Au moment de son indépendance en 1960, le Cameroun voit naitre tout un environnement éditorial et littéraire. Le jeune État, qui souhaite se doter de moyens de production, soutient le développement de structures comme la revue Abbia, l’Association des Poètes et Écrivains du Cameroun (APEC), le Centre d’Édition et de Production de Manuels et d’Auxiliaires de l’Enseignement (CEPMAE), les éditions Clé et, plus tard, le Centre Régional d’Édition et Publication du Livre Africain (CRÉPLA). Sans revenir sur l’ensemble de ce processus …

Évènements, Tous les articles »

[21 juil 2015 | Un commentaire]

Forwarded from Unesco’s website : Conakry, the capital of the Republic of Guinea, has been named World Book Capital for 2017. The decision was made by an international committee of experts on 30 June during a meeting at UNESCO’s Headquarters in Paris.

The selection committee singled out Conakry “on account of the quality and diversity of its programme, in particular its focus on community involvement” as well as “for its well-structured budget and clear development goals with a strong emphasis on youth and literacy”.
While welcoming the quality of all applications received …

débats, Tous les articles »

[18 juil 2015 | Pas de commentaires]

Livres Hebdo relaie un plaidoyer de l’Association Internationale des Libraires Francophones.
Je me permets de citer un paragraphe central de la tribune : « Des libraires à l’étranger peuvent bénéficier d’aides émanant du ministère de la Culture (aides à la librairie francophone du Centre national du Livre, aides au transport via la Centrale de l’Édition, Programme plus). Pourtant, la majorité des instituts français ne représentent pas ce modèle à l’étranger alors qu’ils font partie, en tant que prescripteurs de commandes institutionnelles, de la chaîne économique du livre français. Alors que les responsables …