7ème Biennale des littératures d’Afrique noire

EDITORIAL

La biennale des littératures d’Afrique noire tient sa 7ème édition les 5, 6 et 7 mai 2014. Avec, comme chaque année, depuis 2002, le même objectif, la même devise et la même détermination : faire découvrir au public de la métropole bordelaise et de la région aquitaine la richesse foisonnante des littératures africaines écrites en langue française.

La biennale est un événement unique en son genre. Elle est la seule manifestation d’envergure sur les littératures francophones d’Afrique qui se tient à périodicité régulière dans la banlieue bordelaise. En une douzaine d’années elle s’est imposée dans le paysage aquitain comme un rendez-vous culturel de proximité qui permet aux jeunes et aux moins jeunes de rencontrer, sans formalité, des auteurs et des éditeurs et de côtoyer, parfois, des écrivains de renom primés en Afrique et en Europe, qui font la renommée de la francophonie.

Aux jeunes des écoles, collèges et lycées aquitains la biennale révèle l’existence d’autres cultures et d’autres littératures qui s’expriment en français. Ils peuvent voir les artistes en chair et en os, les entendre, les toucher au passage, les interroger directement sur leur travail, participer aux ateliers d’écriture avec eux et à la mise en scène de leurs textes. En s’inspirant de ces modèles, ils apprennent, eux-mêmes, à créer avec le matériau verbal tout en enrichissant leur lecture de l’Afrique par-delà les clichés et les stéréotypes couramment véhiculés par les médias. Ils prennent ainsi conscience de la diversité du monde comme richesse en partage.

Pour les enseignants la biennale c’est l’opportunité d’accueillir dans leurs classes des auteurs en résidence d’écriture, d’enrichir leur corpus des textes littéraires en provenance de l’Afrique, de découvrir et de faire découvrir des œuvres en français qui ne sont pas enseignés en France. C’est aussi une occasion de bâtir des projets pédagogiques stimulants sur le thème de l’Afrique et de la francophonie.

Le grand public peut, lui aussi, participer à des échanges directs avec les auteurs et assister à des conférences, à des spectacles de contes, à des projections de films sur la réalité africaine. Cette année il rencontrera des auteurs en provenance de plusieurs pays de l’Afrique subsaharienne : Cameroun, Congo, Côte-d’Ivoire, Sénégal et Burkina Faso. Cette année nous aurons une pensée spéciale pour Moussa Konaté, écrivain et éditeur malien qui nous a quittés en novembre 2013.

Je souhaite plein succès à la Biennale et bon vent pour l’avenir !

Ngalasso-Mwatha Musanji
Professeur émérite, Université Bordeaux Montaigne
Senior Research Fellow, University of Johannesburg (South Africa)

[Télécharger le Programme de la 7ème biennale des littératures d’Afrique Noire]

 http://bv-afrilitt.net/

 

Laisser un commentaire