Les éditions Elyzad sélection finale du Prix des cinq continents

Communiqués de presse :

Parmi les 95 romans concourant à la 11ème édition du Prix des cinq continents de la Francophonie qui récompense chaque année un texte de fiction narratif d’expression française, les représentants des quatre comités de lecture (l’association « Entrez Lire » de la Fédération Wallonie-Bruxelles, l’association des écrivains du Sénégal, l’association du Prix du jeune écrivain francophone de France et le collectif des écrivains de Lanaudière de Québec) ont sélectionné les 10 ouvrages finalistes représentant 8 pays :

  • Kamal Jann de Dominique EDDE, aux éditions Albin Michel (France) ;
  • Kuessipan de Naomi FONTAINE, aux éditions Mémoire d’Encrier (France) ;

Le jury, présidé par Lyonel Trouillot (Haïti), désignera le lauréat le 24 septembre et se réunira en France, au mois de novembre, pour la cérémonie de remise du Prix. L’Organisation Internationale de la Francophonie assurera la promotion du lauréat sur la scène littéraire jusqu’à la proclamation du prochain lauréat.

Doté d’un montant de 10 000 euros, le Prix des cinq continents a été créé par la Francophonie en 2001. Il permet depuis dix ans de mettre en lumière des talents littéraires reflétant l’expression de la diversité culturelle et éditoriale en langue française sur les cinq continents et de les promouvoir sur la scène littéraire internationale.

Rappelons que le Prix des cinq continents 2011 a été attribué à Jocelyne Saucier pour son roman Il pleuvait des oiseaux (éditions XYZ).

Nous relayons un communiqué de presse publié par l’Organisation Internationale de la Francophonie (en lien).

[Le site Web des éditions Elyzad]

[Ce billet est également publié sur le portail de la revue Africultures]

 

1 Commentaire

  1. […] catalogues et, peut être bientôt, concurrencer leurs confrères du Nord sur leur propre terrain (les éditions tunsiennes Elyzad font par exemple partie de la sélection finale du Prix des cinq con…) […]

Répondre à editafrica » Blog Archive » L’édition numérique en Afrique subsaharienne et dans le monde arabe Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.