Rapport : Atelier régional des acteurs de l’industrie africaine du livre – Abidjan, 22-25 janvier 2018


L’atelier a été organisé sous l’égide du Groupe de travail sur les livres et les matériels éducatifs (GTLME) de l’Association pour le développement de l’éducation en Afrique (ADEA) et l’Alliance mondiale du livre (Global Book Alliance – USAID) dans le cadre de leur convention de partenariat. Au titre de cette convention, l’ADEA et USAID se sont engagés à travailler en synergie en Afrique pour veiller à ce que des livres pour enfants, en particulier ceux écrits dans les langues nationales que les enfants parlent et comprennent, soient élaborés, produits, distribués et lus par le plus grand nombre d’enfants. Réunissant 79 acteurs clés de l’industrie africaine du livre issus de 22 pays africains, et de partenaires venant de 5 pays, l’atelier visait à : présenter la mission, la vision, les objectifs et les stratégies de l’AML ; renforcer la coordination locale des acteurs majeurs (écrivains, éditeurs, libraires et spécialistes de la lecture) ; et améliorer la coordination locale et le dialogue politique entre les gouvernements et les professionnels du livre en vue de mettre en oeuvre l’approvisionnement en livres.

Comme résultat, un processus de Collaboration éditoriale africaine a été convenu, articulé autour des cinq piliers suivants :

1. Plaidoyer, dialogue politique et promotion de la lecture : sensibiliser à la nécessité d’adopter une politique nationale du livre et de la lecture dans les pays membres de l’ADEA d’ici 2020 et apporter une assistance technique à cette fin.
2. Formation et recherche : créer une plateforme de formation en ligne pour l’industrie africaine du livre et permettre aux associations nationales d’élaborer des plans de communication efficaces avec les décideurs politiques.
3. Langues nationales : faciliter les efforts en vue de normaliser l’orthographe transfrontalière et internationale et ; encourager et soutenir les liens et la collaboration en faveur du développement des langues nationales.
4. Partenariats d’édition : favoriser des partenariats étroits au sein de l’industrie de l’édition dans les pays, au-delà des frontières et avec les organismes extérieurs ; et servir de catalyseur pour le développement d’une industrie plus forte, polyvalente et économiquement durable, notamment encourager la création de conditions favorables qui facilitent l’échange actif des compétences et des connaissances en matière de vente et d’achat de droits d’auteur, de copublication et de coédition au-delà des frontières.
5. Vente et distribution des livres : renforcer les capacités des libraires à travers un curriculum normalisé ; et élaborer des modèles durables de vente et de distribution des livres, y compris l’utilisation des nouvelles technologies.


suivez-le-guideTélécharger le rapport complet [2,80 mo]


Ce précieux document nous a été transmis par Aliou Sow (GTLME/ADEA). Nous l’en remercions vivement et espérons ainsi contribuer à sa diffusion.

 

 

Laisser un commentaire