Worldreader et le Barça s’associent pour distribuer un million d’E-books

Worldreader (worldreader.org), une ONG européenne et américaine engagée dans l’amélioration de l’accès aux contenus numériques dans les pays en développement vient de lancer un projet avec le soutien de l’équipe de football du FC Barcelone (Barça). Le projet a pour objectif de récolter des fonds et d’envoyer 1 million de livres électroniques aux étudiants et écoliers d’Afrique subsaharienne.

Ce programme intitulé millionbooks.worldreader.org (en lien) souhaite offrir aux écoliers et étudiants africains un accès à des ouvrages éducatifs et littéraires, « so they can improve their lives ». Les dons de 5 dollars peuvent être réalisés à l’URL suivant : millionbooks.worldreader.org.

Les opérations humanitaires de Worldreader ont déjà « mis plus de 100 000 e-books dans les mains de 1000 étudiants en Afrique ».

Les écoliers et étudiants concernés par le programme Worldreader ont ainsi accès à un large éventail de ressources : des manuels scolaires africains, des livres d’histoire, des journaux du monde entier et des classiques de la littérature mondiale.

Pour la première fois, affirme le programme de Worldreader, les étudiants « peuvent lire des livres d’auteurs africains comme Meshack Asare et Chika Unigwe ou encore -pour la littérature mondiale- de Roald Dahl, et étudier à partir de manuels ghanéens et kényans. Worldreader permettra un accès direct aux livres de santé et de sciences pour les étudiants de ces domaines, ce qui leur permettra d’apprendre comment mieux diagnostiquer, traiter et prévenir les maladies dans leurs communautés ».

L’ONG s’est engagé à « mettre une bibliothèque numérique dans les mains de chaque enfant des pays en développement ».

« Nous sommes heureux de pouvoir compter sur le soutien du FC Barcelone pour envoyer 1 million d‘e-books à des étudiants en Afrique », a déclaré David Risher, directeur et co-fondateur de Worldreader ».

« Ensemble, Worldreader et le Barça espèrent que la notoriété du célèbre club de foot aidera les élèves à continuer à lire […]. Les étudiants du programme Worldreader recevront sur leur tablettes des messages d’encouragement de leurs stars de football préférées ».

Et de rappeler que l’ONG avait lancé le projet Worldreader iREAD au Ghana en novembre 2010. Ce programme initial constituait alors la première étude pilote à avoir jamais étudié la possibilité d’une utilisation des e-lecteurs dans les classes des pays défavorisés.

Le suivi de l’évaluation réalisée par Worldreader, financée par l’USAID (United States Agency for International Development) avait alors révélé que les élèves des écoles primaires utilisant des e-books dans le cadre de iREAD, obtenaient de meilleurs résultats aux évaluations standards, soit une amélioration de 12,9% à 15,7% (selon qu’ils avaient reçu ou non un appui supplémentaire à la lecture).

De nombreuses questions se dessinent derrière ce programme humanitaire consacré à l’éducation de masse :

S’agit-il d’une concurrence indirecte à des projets africains comme la tablette tactile Way C (RDC) ?

D’une intervention étrangère de plus en Afrique, n’impliquant que très peu les ressources locales ?

D’un étrange mélange des genres associant foot-business et éducation ?

D’une possibilité d’essor pour certains éditeurs africains déjà spécialisés dans les contenus numériques ? Le cas échéant, quels éditeurs auront alors accès au programme Worldreader ? Et quelle sera alors leur marge d’indépendance ?

Rappelons que des éditeurs africains indépendants œuvrent actuellement à développer des ressources numériques : à la suite des formations PAO organisées en novembre 2011 au Centre Africain de Formation à l’Édition (CAFED), par l’Association Francophone des Graphistes libres, les éditions Jeunes malgaches (Prediff) ont, par exemple, publié leur premier ouvrage numérique, produit avec des logiciels libres (en lien).

To be followed…

D’après un communiqué de presse relayé par le magazine en ligne TeleRead (en lien).

Ce billet est également publié sur le portail Web de la revue Africultures (en lien).

 

1 Commentaire

  1. […] une fois de plus nos doutes à l’endroit d’un projet qui vise littéralement à inonder l’Afrique d’un million de liseuses gratuites (excusez du peu !)… Signalons aussi que la République Démocratique du Congo a récemment […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.