De l’édition ivoirienne aux lecteurs du monde entier (2/2)

La Côte d’Ivoire au 33e Salon du Livre de Paris (deuxième partie). Entretien avec les organisateurs et éditeurs du stand de la Côte d’Ivoire (2/2).

Comme nous avons déjà pu le souligner, l’édition 2013 du Salon du livre de Paris a été riche d’enseignements concernant les mutations actuelles des économies africaines du livre. Si les productions nationales sont encore assez peu représentées à l’étranger, de nouvelles dynamiques voient désormais le jour, dépassant de loin les traditionnelles frontières de la francophonie, du monde anglophone, etc. Au cœur des enjeux actuels du livre africain, la diffusion et la distribution occupent une place centrale, renforcée par le développement des nouveaux outils numériques et l’émergence d’opérateurs, jusqu’il y a peu, absents du paysage éditorial africain.

À la suite de ma discussion avec les organisateurs et éditeurs du stand de la Côte d’Ivoire au SDL, notre échange s’est ainsi logiquement poursuivi autour des questions de diffusion et de promotion des productions ivoiriennes. Cela a été l’occasion d’écouter les intéressés défendre leur travail et plus encore, le projet qui soutient leurs catalogues et le choix des genres édités.

[Lire l’entretien publié par Africultures]

 

Laisser un commentaire