Accueil » RVDP, Tous les articles

Mali : appel à manuscrits à propos des évènements en cours depuis janvier

12 avril 2012 2 commentaires

12/04/2012 : « Les éditions La Sahélienne (Mali) lancent un appel à manuscrits »

Les éditions La Sahélienne lancent un appel à manuscrits. L’objectif est de publier quatre ouvrages dans la collection « La dune verte » (édito de la collection en lien), qui édite depuis deux années des œuvres portant sur l’univers touareg, les sécheresses et les rebellions.
Ce sont les évènements en cours au Mali qui invitent les responsables de la maison d’édition à étendre l’action de la collection « La dune verte », « dans l’urgence, en suscitant l’écriture de nouveaux ouvrages sur la crise actuelle ». L’objectif est « d’éclairer les Maliens et tous les amis du Mali afin qu’ils disposent d’un maximum de repères pour l’analyse ».
Les éditeurs souhaitent publier des ouvrages bilingues (français, arabe, tamashèq, songhoï, bambara, fulfulde) et restituer les résultats aux institutions et à la société civile, à travers des associations et des caravanes, en mobilisant des animateurs, des étudiants, des animateurs, les radios locales, les centres culturels, les médias internationaux…
Le billet publié sur le site de La Sahélienne précise également qu’en juin 2012, un colloque international se tiendra sur le thème « Pratiques « démocratiques » et fracture sociale au Mali ».

Pour soumettre un manuscrit :

Quatre livres paraîtront au mois de mai 2012 sur les thèmes présentés plus bas.
Les manuscrits soumis devront s’inscrire dans l’un de ces thèmes. Chaque livre accueillera une dizaine de contributions, d’une longueur de 10 à 25 pages en format A4 (Times New Roman, 12 pt).
Envoyer le manuscrit à sahelienneedition@yahoo.fr avec pour objet : « Appel à manuscrits 2012 – Thème [numéro du thème] »

Les raisons de l’appel :

- À propos du Nord du Mali :

Les Maliens dans leur ensemble ne connaissent pas très bien le Nord du Mali, mais les idées reçues foisonnent. Les rebellions passées ne semblent pas avoir été capitalisées, malgré la multiplicité et la diversité des acteurs qui en sont la mémoire. D’une rébellion armée à l’autre, l’histoire semble se répéter, les erreurs aussi. Notre programme veut contribuer à vaincre les idées reçues en documentant les faits.

- À propos des tensions politico-militaires en cours depuis janvier 2012 :

Partout dans le monde, les récits de vie des acteurs du changement social, les récits d’évènements, les analyses et prises de position des personnalités publiques documentent l’histoire politique des pays.
Au Mali, ce n’est pas le cas. Les changements en douceur comme les révolutions ne sont pas documentés. Les expériences réussies et les échecs non plus. Les hommes publics n’écrivent pas sur leur action. Ils ne sont pas dans une culture de compte rendu et cela a porté préjudice à la mémoire des faits et des évènements qui ont caractérisé la vie politique du pays.

Les thèmes des quatre livres programmés :

Thème 1 – Les indignés de Kati
Sous-thème 1 : la corruption de la chaîne de commandement et la rancœur des soldats
Sous-thème 2 : Aux origines d’une mutinerie
Sous la direction de (à déterminer)

Thème 2  Idéologies, réseaux et acteurs au Nord du Mali
Sous-thème  1 : Économie du narco-trafic et des prises d’otage
Sous-thème 2 : Sarkozy, la crise libyenne et la géopolitique de la rébellion
Sous la direction de (à déterminer)

Thème 3 Mali : quand la pratique « démocratique » fracture la société
Sous-thème 1: Les milliardaires démocrates, les bébés milliardaires et l’autre Mali
Sous-thème 2 : les acteurs du consensus et de la gouvernance ATT
Sous la direction d’Abdou Traoré dit Diop et (à déterminer)

Thème 4  Dix figures de femmes et d’hommes entre Kati et Kidal
Sous la direction de Sidi Alamine Ag Doho et Ismaila Samba Traoré

Pour rappel :

La Sahélienne est une maison d’édition malienne fondée à Bamako en 1992 par Ismaïla Samba Traoré.
Spécialisée dans la littérature en langue nationale depuis ses débuts , elle s’est ouverte depuis 2009 à la littérature francophone, notamment à travers trois collections : « La dune verte », « 50 voix » et « Frifrini ».

D’après un appel publié le 3 avril 2012 sur le site Web des éditions La Sahélienne (Mali).

Ce billet est également publié sur le portail Web de la revue Africultures (en lien).

 

2 commentaires »

  • Anbènondo a dit:

    Tout n’est pas bon à prendre. C’est vrai que le pays manque cruellement de cadre de réflexion libre, de débats libres. Mais ce n’est pas quand la maison est en feu qu’il faut commencer à analyser mais éteindre le feu d’abord.
    Il n’est pas exact que les Maliens ne connaissent pas le Nord.

  • R.T. a dit:

    Un grand merci pour votre commentaire.
    Les responsables du projet pourront ainsi réagir.
    Bien cordialement,
    Raphaël THIERRY

Laissez un commentaire

Ajoutez votre commentaire ci-dessous, ou créez un rétrolien depuis votre site. Vous pouvez également souscrire à ces commentaires par RSS.

Vous pouvez utiliser ces balises :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>